Quelle est la différence entre l’hémodialyse et la dialyse ?

dialyse et hémodialyse

L’hémodialyse et la dialyse sont deux méthodes de traitement essentielles pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale, mais elles présentent des différences significatives en termes de procédure, de fonctionnement et de disponibilité. Explorons en détail ces différences :

  1. Procédure :

    • Hémodialyse : L’hémodialyse est un processus par lequel le sang du patient est filtré à travers un rein artificiel, également appelé dialyseur, à l’extérieur du corps. Le patient est relié à une machine d’hémodialyse par un accès vasculaire, généralement un cathéter ou un fistule artério-veineux, qui permet au sang de circuler hors du corps vers le dialyseur où il est filtré et débarrassé des déchets et des toxines.
    • Dialyse : Le terme “dialyse” est souvent utilisé de manière interchangeable avec l’hémodialyse, mais il englobe également d’autres types de traitements de substitution rénale. En plus de l’hémodialyse, la dialyse peut également inclure la dialyse péritonéale, une méthode dans laquelle la cavité abdominale du patient est remplie d’un liquide de dialyse qui absorbe les déchets et les excès de liquide à travers la membrane péritonéale.
  2. Lieu de traitement :

    • Hémodialyse : L’hémodialyse est généralement réalisée dans un centre de dialyse, où les patients se rendent plusieurs fois par semaine pour des séances de traitement d’une durée de quatre à cinq heures chacune.
    • Dialyse : La dialyse, y compris la dialyse péritonéale, peut être réalisée à domicile une fois que le patient a reçu une formation adéquate. Cela offre plus de flexibilité et d’indépendance au patient, car il peut effectuer ses traitements à domicile selon un calendrier convenu avec son équipe médicale.
  3. Fréquence des traitements :

    • Hémodialyse : Les patients sous hémodialyse doivent généralement suivre des séances de traitement plusieurs fois par semaine, souvent trois fois par semaine, pour maintenir un équilibre hydrique et électrolytique adéquat dans leur corps.
    • Dialyse : La fréquence des traitements de dialyse peut varier en fonction du type de dialyse et des besoins individuels du patient. La dialyse péritonéale peut être effectuée quotidiennement ou plusieurs fois par semaine, mais elle offre généralement une plus grande souplesse en termes de planning.
  4. Accessibilité et contraintes :

    • Hémodialyse : Bien que l’hémodialyse soit largement disponible dans de nombreux centres de dialyse à travers le monde, elle nécessite que les patients se rendent régulièrement dans ces centres, ce qui peut parfois être contraignant en termes de temps et de déplacements.
    • Dialyse : La dialyse péritonéale peut offrir une alternative plus pratique pour certains patients, car elle peut être réalisée à domicile. Cependant, cela nécessite un engagement et une capacité à suivre un protocole strict pour éviter les complications et maintenir l’efficacité du traitement.
  1. Durée et intensité du traitement :

    • Hémodialyse : Chaque séance d’hémodialyse dure généralement entre 3 et 5 heures, selon les besoins du patient et les recommandations médicales. Pendant cette période, le sang est continuellement filtré à travers le dialyseur pour éliminer les déchets et l’excès de liquide.
    • Dialyse : La dialyse péritonéale implique généralement des séances de traitement plus longues mais moins fréquentes par rapport à l’hémodialyse. Les patients effectuent généralement plusieurs cycles de remplissage, de drainage et de rinçage du liquide de dialyse chaque jour, avec chaque séance pouvant durer entre 8 et 12 heures.
  2. Nécessité d’une assistance médicale :

    • Hémodialyse : Les séances d’hémodialyse sont effectuées sous la supervision directe du personnel médical qualifié dans un centre de dialyse. Les infirmières et les techniciens assurent la surveillance du patient et du fonctionnement de la machine tout au long de la séance.
    • Dialyse : Bien que la dialyse péritonéale nécessite une formation et une surveillance médicale initiales, une fois que le patient maîtrise la technique, il peut généralement effectuer les séances de traitement à domicile sans la nécessité d’une assistance médicale directe.
  3. Contraintes d’espace et de matériel :

    • Hémodialyse : Les séances d’hémodialyse nécessitent un espace dédié dans un centre de dialyse équipé de machines spécifiques, de sièges confortables et d’équipements de surveillance médicale.
    • Dialyse : La dialyse péritonéale nécessite un espace de stockage pour le matériel de dialyse, ainsi qu’un espace propre et stérile pour effectuer les séances de traitement à domicile.
  4. Flexibilité et qualité de vie :

    • Hémodialyse : Bien que l’hémodialyse en centre offre une surveillance médicale constante et des soins spécialisés, elle peut limiter la flexibilité et la qualité de vie en raison des contraintes de temps et de déplacement.
    • Dialyse : La dialyse péritonéale peut offrir une plus grande flexibilité et une meilleure qualité de vie pour certains patients, car elle permet de réaliser les séances de traitement à domicile, évitant ainsi les déplacements fréquents vers un centre de dialyse.

En conclusion 

bien que l’hémodialyse et la dialyse soient toutes deux des options de traitement vitales pour les patients atteints d’insuffisance rénale, elles présentent des différences significatives en termes de procédure, de lieu de traitement, de fréquence des séances et d’accessibilité. Le choix entre les deux dépendra des besoins individuels du patient, de sa capacité à se rendre aux séances de traitement et de ses préférences personnelles en matière de mode de vie.